Pour saisir un commentaire, veuillez remplir le formuaire.





Chapitre 9 : La légende

img.20200128124551.200.jpg

Il suffit souvent de peu pour créer une légende. Cette histoire de dizaines d’espèces d’animaux s’étant rassemblés pour combattre ensemble des braconniers ont fait imaginer aux plus superstitieux qu’une âme bienveillante protège la forêt.

 

Certains croient même qu’il s’agit d’une jeune femme qui erre sans relâche entre les arbres. Des campeurs disent l’avoir aperçue. Mais les descriptions d’elle diffèrent à chaque fois. Le seul point commun serait qu’elle soit d’une beauté indescriptible. Mais, tantôt elle serait blonde, tantôt brune ; tantôt elle serait nue, tantôt elle serait vêtue d’une robe d’une blancheur immaculée. Certains disent même avoir passé leur nuit entre ses cuisses, une nuit d’une intensité exceptionnelle, d’un érotisme sans nom.

 

Mais tout ceci n’est que des racontars sans la moindre preuve, jouant sur le mystère de cette forêt. Elle aurait été photographiée ou même filmée pour prouver son existence. Et pourtant, elle n'apparaît sur aucune image. Alors, les gens parlent de sorcellerie, et la forêt connaît de plus en plus de curieux qui voudraient trouver cette femme.

 

Il y a même un vieillard qui raconte qu’elle est passée à deux pas de lui, il y a quelques années. Elle était alors nue, le corps couvert de sang, portant un nouveau-né dans ses bras, le cordon ombilical reliant encore les deux corps. Mais, personne ne l’a cru : cet homme est bien connu pour son ivresse permanente et dit très souvent n’importe quoi. Il est un peu une figure locale, pas bien méchant, qui fait souvent beaucoup rire.

 

Ainsi, de plus en plus de campeurs et randonneurs viennent pour tenter de savoir si la légende est réelle ou non. Ils repartent généralement déçus. Mais, ils ne savent pas qu’ils aident à protéger la forêt. Leur curiosité repousse d’éventuels braconniers qui ont de plus en plus de mal à ne pas passer inaperçu. Le tourisme aidant, des fonds sont levés pour continuer à la préserver.

 

Mais cette fois, il s’agit d’un papa et de sa fille qui passent entre les arbres.

  • Papa, j’ai un peu peur. On n’est jamais allé aussi loin.
  • Ne t’inquiète pas, on est presque arrivé.
  • Tu crois qu’il y a des loups ?
  • Je suis certain qu’il y a des loups. C’est pour ça que j’ai pris ce ballon.
  • … Ils aiment jouer au ballon ?
  • Oh oui, beaucoup même. Tiens, regarde là-bas… il y en a un qui nous surveille.
  • Où ça ? Je ne vois pas.
  • Hey, Archibald, viens mon toutou. J’ai un cadeau pour toi.

 

 

Et l’animal sort de derrière un fourré. Il s’approche doucement avec un air menaçant. La petite fille se cache derrière son père. Celui-ci envoie le ballon. La bête l’attrape et en moins d’une minute, le fait exploser par un grand coup de mâchoire. Puis, il s’approche rapidement vers cette petite famille, remuant de la queue. Il renifle la gamine qui ne lâche plus le pantalon de son père, la tête plaquée contre le tissu de peur de se faire dévorer. Et le loup s’allonge sur le sol, les pattes en l’air, en totale soumission.

 

  • Regarde, Anna, je crois qu’il veut que tu le caresses.

 

La petite fille ose ouvrir un œil. Elle ose tendre la main puis la poser sur le torse de l’animal. Elle se met alors à rire en voyant qu’il est inoffensif, tout en découvrant des poils d’une douceur incroyable.

 

Puis, une voix de femme fait sursauter la petite fille qui se cache à nouveau derrière son père.

  • Bonjour Grégory.
  • Bonjour Héléna. Comme promis, je te l’amène le jour de ses cinq ans.
  • Elle est belle. 
  • Oui, comme sa mère.
  • A-t-elle d’autres choses qu’elle tient de sa mère ?
  • Elle aime la nature, comme elle. Elle arrive à faire pousser les plantes grâce à ses larmes et à faire revivre les animaux avec son souffle.
  • … Déjà ? Si jeune… Que sait-elle de ses parents ?
  • De Lucas, tout. De toi… je pensais que tu préfèrerais lui en parler.
  • Tu as bien fait.

 

Greg s’agenouille et tient Anna par les épaules. Il lui dit alors :

  • Je vais te laisser avec cette dame pendant quelques jours, d’accord ?
  • Pourquoi ?
  • Elle est la gardienne de la forêt.
  • Elle fait le même travail que toi ?
  • Pas exactement. Elle sait s’occuper des plantes et des animaux et elle veut t’apprendre comment faire. Tu veux bien ?
  • Oui, mais je ne veux pas que tu me laisses. Tu peux rester avec moi, non ?

 

img.20200114214556.600.png

 

Anna se met à rire. Greg lui demande :

  • Tu as compris ce qu’elle a dit ?
  • Ben oui, pas toi ?
  • Non.
  • Elle a dit que tu es trop bête pour faire la différence entre une crotte de chien et une crotte de loup. Alors, elle veut pas que tu restes.

 

Héléna tend la main vers Anna. Cette dernière hésite un peu puis la prend et se sent d’un coup en totale confiance. Les deux commencent à parler dans cette langue que Greg ne peut pas comprendre. Et elles s’enfoncent dans les bois, suivies par le loup qui récupère en même temps le ballon crevé.

 

Greg repart en sens inverse. Il sait qu’Anna sera heureuse avec sa mère. Il continuera à l’élever de son côté également. Elle ira à l’école comme tous les autres enfants. Elle apprendra à lire et à écrire comme tous les autres enfants. Mais, elle aura ce don en plus que sa mère porte en elle, qu’il faudra qu’elle apprenne à cacher aux autres car ils ne comprendraient pas. 

 

Greg s’arrête un instant et se retourne pour essayer de voir les deux silhouettes au loin. Il espère se retrouver une fois prochaine avec Héléna en tête à tête. Il sait qu’il ne résistera pas à ses charmes. Il aime faire l’amour avec elle, bien que son dos porte encore les blessures de ses ongles plantés lors de leur dernière étreinte.

 

 

  1. Histoires Erotiques  >>  
  2. Novella  >>  
  3. La Sorcière de la Forêt  >>  
  4. Chapitre 9 : La légende