Mamie Binocles  >>  Mamie Binocles - Partie 1

Chapitre 19

Mamie Binocles Partie 1 chapitre 19

  • Ça fait des semaines qu’on ne se voit presque plus le soir…
  • Ça te manque ?
  • Ben oui, un peu. C’était sympa tout de même, nos petits repas, nos petits câlins, nos petites discussions. Je ne sais même plus ce qu’il se passe dans ta vie.
  • Haaaa… Tu veux connaitre la mienne, mais je n’ai pas le droit de connaitre la tienne ?
  • Tu aimes bien me raconter, alors ne cherche pas la bagarre avec ce genre de remarque.
  • Bon… Pardon, boude pas. Mais c’est vrai que je suis pris presque tous les soirs, et toi t’es occupée les week-ends…
  • Ça marche bien tes plans cul ?
  • Ben oui. J’ai 3 filles de première année, 7 de notre promo, sans te compter, 4 de troisième année et 5 de quatrième. Et je ne te parle que des régulières, pas de celles qui s’intercalent de temps en temps. Et tu sais quoi ? Ben, pour la plus part, elles ont déjà un copain. C’est comme si elles voulaient comparer…
  • Et ça se passe bien ?
  • Je suis à l’écoute de leurs désirs, et ça marche plutôt bien en fait. Et ce que j’aime le plus c’est lorsqu’il y en a une qui me dit « j’oserai jamais faire ça à mon copain. Je n’ai pas envie qu’il me prenne pour une salope ».
  • C’est marrant, il suffit de lancer une petite rumeur et voilà… Enfin, t’as fait tout le boulot après et la première a fait la pub… T’es libre ce soir ?
  • Non, j’ai rendez-vous avec Bénédicte.
  • Celle de troisième année ? … Ha ben moi qui croyait qu’il n’y avait que son copain qui comptait, qu’elle allait à l’église tous les dimanches…
  • Elle y va… Elle a quelques pêchés de luxure à confesser… Et je peux te dire qu’elle se donne à fond avec moi, une vraie nympho, avec les mots cochons et tout et tout.
  • Ha ben mince alors, je suis sur le cul.
  • L’autre fois, je lui ai dit que ça serait sympa qu’on se filme, juste pour voir jusqu’où elle était prête à aller. Elle est devenue toute rouge en disant « ho, mais non tout de même. Si quelqu’un la voyait »… Mais, tu ne peux pas savoir comment ça l’a stimulée.
  • Et du coup, tu vas le faire ?
  • Non, juste lui faire croire pour voir…Je peux annuler, pour qu’on passe la soirée ensemble si tu veux.
  • Non, ne change pas tes projets pour moi. C’est gentil.
  • J’ai une idée, c’est bientôt les vacances de Février, on a qu’à les passer ensemble, juste tous les deux.
  • Je ne peux pas, je serai en Martinique.
  • Ha bon ? Toute seule ?
  • Non… Et toi, t’as rien de prévu ?
  • Normalement, je parts avec Cécile et Julie au ski. Et peut-être qu’il y aura une autre copine que je ne connais pas.
  • Et bien… Tout un programme… J’espère que tu me raconteras.
  • Je préfèrerai être avec toi, parce qu’à part pour le cul, je sens que je vais me faire chier.
  • Dis pas ça. Il y a plein de mecs qui aimeraient être à ta place.
  • Je la leur donnerais volontiers… Tu me manques…
  • Si tu veux, après les vacances, on se réserve un jour de la semaine rien que pour nous deux… Ça te dit ? Et puis, je devrai avoir plus de week-end de libres.
  • Tu fais quoi pendant ces week-ends ?
  • Des choses, c’est tout…
  • J’ai envie de t’embrasser.
  • Devant tout le monde… Ça risquerait de choquer.
  • Et toi ? Tu as envie que je t’embrasse ?
  • … Non… Bénédicte arrive, je crois qu’elle veut te parler.

 

  • Tu t’entends bien avec elle…
  • Qu’est-ce que tu imagines ?
  • Ben… Je sais pas…
  • Arrête. On est juste binôme.
  • J’imagine qu’elle doit fantasmer sur toi et que le soir, seule…
  • Et toi ?
  • Hein ? T’es fou toi, c’est pour celles qui sont en manques, les pommées. Je n’ai pas besoin de ça.
  • Tu sais, tu n’es pas la seule avec qui je passe des soirées.
  • Oui, ça, je suis au courant.
  • T’es la seule qui ne s’est jamais caressée devant moi. J’aimerai te voir le faire, savoir comment tu t’y prends… Tu deviens rouge pivoine.
  • Arrête de parler de ça… Je t’ai dit que je ne le faisais pas. Je venais pour autre chose en fait. Il y a des filles qui parlent et qui sont en train d’essayer de faire la liste de celles avec qui tu passes des soirées. Tu en as parlé à quelqu’un ?
  • Personne, et je te promets que j’ai jamais dit à qui que ce soit pour tous les deux.
  • Merci, je préfère, j’aimerai pas qu’on le sache.
  • C’est toujours ok pour ce soir ?
  • Quelle question… 19h00 ?
  • Ben oui. J’ai repensé à cette histoire de vidéo… Dis-donc, tes yeux se mettent à pétiller, tu es trop belle comme ça. Ça t’excite ?
  • Non, arrête de parler de ça.
  • Je voulais juste te dire que j’aimerai te filmer toi toute seule, en train de te toucher… Ce rouge sur tes joues avec les yeux pétillants… A croquer.
  • Bon, ok. Mais juste une fois et après, tu supprime le film, ok ?
  • Ok… Tu mouilles ?
  • C’est pas le genre de truc qu’on demande à une fille.
  • Je sens l’odeur de ta chatte toute excitée.
  • C’est vrai ? A ce point là ?
  • Non, mais j’ai la réponse à ma question.
  • J’ai trop honte là… Pour la vidéo, je le fais si toi tu te… Enfin… Devant moi, d’accord ?
  • Que je me quoi ? Masturbe ?
  • Oui… Moins fort, on pourrait nous entendre.
  • Ça te plait de voir les mecs se branler devant toi ?
  • Non, je ne sais pas…
  • Haaa, ok, tu n’as jamais vu en vrai… Bon, ok, mais si tu viens en mini-jupe sans rien dessous.
  • Mais, j’ai jamais fait ça moi. J’aurais trop honte qu’on s’en aperçoive…
  • Comme tu veux.
  • … C’est d’accord. T’as intérêt à assurer ce soir.
  • Ne t’inquiète pas pour ça.

 

   Chapitre 18     — oooOOooo —     Chapitre 20   

Commentaires


Laissez un commentaire