Mamie Binocles  >>  Mamie Binocles - Partie 1

Chapitre 2

Mamie Binocles 1
  • Ben, entre. Je ne vais pas te bouffer.
  • Heu… oui… tu me montres juste et je repars, ok ?
  • Ben quoi ? Tu as l’air bien timide. Tu fais moins le fier maintenant que t’es tout seul, sans ton débile de pote.
  • Hey, ne parle pas comme ça de Rémy.
  • Il est pire que toi. Toi, t’es un naze, mais lui... Je ne sais même pas comment le décrire. Tu te laisses entrainer par lui… Pfff, pitoyable.
  • Hey, c’est un mec bien. Il m’a arrêté avant que je t’en colle une.
  • Ne dis pas n’importe quoi, tu ne m’aurais jamais touchée. Je sais pourquoi ton pote a calmé le jeu, je ne suis pas stupide comme vous.
  • Ha ? Et pourquoi alors ?
  • Je te préviens, s’il m’arrive quoi que ce soit, ou que vous touchiez à la moindre de mes affaires, je porterai plainte contre vous. T’as bien compris ? Qu’est-ce que tu regardes ?
  • Heu, rien… non, mais je ne m’attendais pas à ça.
  • A ça quoi ?
  • La déco de ton studio… Elle est sympa, j’aime bien.
  • Tu t’attendais à quoi ?
  • Ben, je sais pas, un truc de vieux.
  • Bon, je croyais que t’étais pressé. Je te montre et explique ?
  • Hein ? Ha oui, vas-y… C’est toi qu’a l’air pressé là.
  • Ben oui, j’ai des choses prévues aussi. Je retrouve mon copain dans 30 minutes et je dois me préparer.
  • Kof, kof, kof ! T’as un copain ?
  • J’ai cru que t’allais t’étouffer. Ca t’étonne ? Ben, quoi ? Tu croyais que j’étais une petite vierge qui ne connaît rien à la vie ?
  • Ha ? Parce que… Tu n’es plus…
  • Ben non, je ne suis plus vierge. Dis donc, tu verrais ta tête… T’es surpris à ce point ?
  • Heuuu, ben, ouais, enfin… Lorsqu’on te voit… Je sais pas moi, mais on n’imaginerait pas.
  • Merde merde merde merde, presque 19h30… Bon, repasse demain soir, là, j’ai vraiment plus le temps.
  • Ha, oui, ok. Ça marche, à demain.

 

Purée… Quelles révélations. Je n’en revenais vraiment pas. J’étais là, assis sur mon lit, à me demander quel genre de mec aurait envie d’elle. A quoi pouvait bien ressembler son copain ? Etait-il comme elle, grosses lunettes… portant un cardigan comme en avait mon grand-père ? Lorsque je raconterai ça à Rémy, il ne me croira jamais… D’un autre côté, si je lui dis, il voudra à tout pris savoir qui est ce type. Et je n’ai pas envie qu’il la fasse chier maintenant, pas tant que l’exposé n’est pas fait. J’ai besoin d’elle, je le reconnais, et c’est vrai que Rémy peut être très très con de temps en temps.

 

Oui, j’ai une idée. Je me monte un dossier avec tout ce que je découvre sur elle, et après, lorsque je n’en aurais plus besoin, on fera joujou…

 

  • Mhhhh, oui… continue… Suce Sandra, suce… Fais gaf avec tes lunettes tout de même. Hooo oui, tu fais ça bien, continue.
  • Baise-moi maintenant, prends-moi partout, dans tous les sens. Oui, enfonce-toi d’un coup… Haaa, c’est si bon. Tape-moi sur les fesses… Plus fort… Encore plus fort… Fais-moi mal, fais-moi crier. Haaaa… Encore…

 

Haaaa, putain de rêve à la con. Merde, merde, merde. Je viens de fantasmer sur Mamie Binocles. Ho putain. C’est quoi ce délire ? Hein ? Mais… mais… mes draps… merde, j’ai giclé. J’y crois pas… C’est la première fois que ça m’arrive ça. J’ai giclé à cause d’un putain de rêve ??? Avec Mamie Binocles ? Il me manque une case là. Faut que je me ressaisisse, sinon, je vais partir en déprime.

 

 

   Chapitre 1     — oooOOooo —     Chapitre 3   

Commentaires

Sergueï Ah, il est quand même paru, ce chapitre 2 !

Laissez un commentaire